Entre les branches

Les aventures d'une enseignante francophone

L’orthopégagogie du français

le 10 novembre 2011

L’article d’aujourd’hui est une version adaptée d’une section de mon témoignage à la Journée de réflexion sur la francisation en Atlantique à l’Université de Moncton (dont j’en ai parlé jeudi).

Tous mes élèves ont un défi à relever quant à  l’apprentissage du français. Ils  apprennent à lire, écrire et parler en français à l’école mais ils ne finissent pas avec le même bagage qu’un francophone en milieu majoritaire.

Un tout petit nombre d’élèves répondent au profil classique pour le programme de francisation, ayant transféré du système anglophone ou de l’immersion. Étant donné que le programme d’immersion n’existe pas dans la région, cela se passe rarement.

Le reste des élèves référés à la francisation sont ceux qui éprouvent un retard ou des difficultés face à la langue française mais qui ont  à peu près le même bagage que les autres élèves.  Il devient à ce point difficile à distinguer entre le besoin la francisation et l’orthopédagogie (enseignement ressource), surtout en maternelle ou en première année, où les élèves n’ont pas encore été évalués.

J’ai essayé d’éviter le doublage des services, me concentrant sur les élèves sans diagnostique ni cheminement ou ceux qui ne reçoivent pas autant d’appui qu’on aurait voulu, faute de ressources humaines.

Après quelques semaines dans mon poste, j’ai commencé à remarquer des ressemblances. La plupart de mes élèves :

1)ne forment pas leurs lettres comme il faut (soit la lettre est malformée ou l’élève ne suit pas la séquence normale pour l’écrire).

2)éprouvent des  difficultés de prononciation ou d’énonciation.

Mes élèves démontrent ainsi des faiblesses quelconques sur le plan linguistique, même si ces difficultés sont assez légères pour ne pas entrainer une référence à l’orthopédagogie. J’essaie d’ajuster mon programme pour mieux accomoder les besoins de ces élèves.

Connaissez-vous de bonnes ressources en phonétique, orthophonie et difficultés langagiers?

Publicités

One response to “L’orthopégagogie du français

  1. […] qui m’a frappé le plus dans mon nouveau poste, c’est comment l’apprentissage de la lecture est un processus complexe.  Je savais […]

Commentez cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :