Entre les branches

Les aventures d'une enseignante francophone

Numératie et littératie

le 25 janvier 2012

On a travaillé notre plan stratégique au sujet du rendement des élèves sur les tests critériés en mathématiques. Sans discuter des détails, les seules difficultés de nos élèves en mathématiques relèvent du domaine linguistique.

 

Pour la quasi-totalité de l’évaluation, la réponse et le processus ne comptent que pour une partie de la note.  Il faut également expliquer son raisonnement –difficile si on n’a pas le vocabulaire nécessaire! Les conventions de la langue sont aussi importantes que la pensée mathématique pour pouvoir expliquer son raisonnement de façon à se faire comprendre. De même, la compréhension écrite est nécessaire à la résolution de problèmes.

 

On a donc mis l’accent sur la langue pour améliorer les résultats en maths.  C’est logique? Je pense que oui!

 

Une question soulevée pendant la réunion :

 

Devrait-on exiger une explication en mots en évaluant les mathématiques? Cela punit-il inutilement les élèves ayant des difficultés langagiers?

Publicités

Commentez cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :