Entre les branches

Les aventures d'une enseignante francophone

L’école à l’envers (flipped classroom)! Ma lecture hebdo

le 27 janvier 2012

Grâce à Facebook, j’ai entendu parler du flipped classroom (la classe à l’envers) cette semaine. En bref, il s’agit d’une méthode d’enseignement où la leçon est enregistrée d’avance et envoyé aux élèves par moyen électronique. Les élèves visionnent le contenu avant d’arriver en classe où les élèves font leurs devoirs (donc, à l’envers.)

J’ai lu l’article suivant de Greg Green (en anglais) à propos d’un directeur d’école qui a employé cette stratégie pour améliorer le taux de réussite à son école en milieu défavorisée: Flipped classrooms give every student a chance to succeed (CNN). Selon lui, le temps gagné permet aux enseignants de mieux encadrer les élèves qui, autrement, n’auraient pas le temps de faire leurs devoirs ou qui n’ont pas l’encadrement à la maison pour les compléter.

« For the first time in history, we can provide a level playing field for students in all neighborhoods, no matter what their financial situation is. »

“Pour la première fois dans l’histoire, les élèves de tous les quartiers peuvent étudier sur un pied d’égalité, peu importe leur situation financière »  (traduction libre).

L’idée de la classe flipped m’intéresse beaucoup mais je vois quelques difficultés. Certaines communautés dans notre région n’ont toujours pas accès à Internet haute vitesse ni service de cellulaire. L’article de Green prend pour acquis que la plupart des familles (même les plus démunis) possèdent un téléphone intelligent. Cela est peut-être le cas à Détroit mais, pour une école rurale comme la nôtre, la réalité est différente. Certains élèves n’ont même pas un ordinateur à la maison (oui, c’est possible!) On peut rendre les salles d’informatique disponible après ou avant l’école mais si l’élève n’a pas de transport, il ne pourra pas s’y rendre. L’autobus scolaire ne fait qu’un trajet par jour et le transport en commun n’existe pas.  Une possibilité serait d’offrir des iPods aux élèves.

L’article suivant de l’Université de Sherbrooke résume très bien les avantages et les inconvénients de cette méthode : Faire la classe mais à l’envers: la flipped classroom.

Et vous? En servirez-vous au moins à temps partielle?

Publicités

3 responses to “L’école à l’envers (flipped classroom)! Ma lecture hebdo

  1. mmechiasson dit :

    J’ai eu les mêmes pensés quand j’ai entendu parler du « flipped classroom ». J’ai des élèves qui n’ont pas l’access à l’internet à la maison.

  2. Candace Cornect dit :

    Je n’ai jamais entendu cela…..intéressant. Mais, comme tu le soulignés, difficilement employé ici. Même avec un Ipod, faudrait que la leçon soit téléchargé d’avance. Certaines familles n’ont pas les moyens de payer l’accès à internet. On devrait faire un sondage à l’école. Peut-être qu’il y a plus d’élèves qu’on pense avec accès.

  3. Mme Samson dit :

    C’est vrai qu’avec un ipod qui n’a pas accès à Internet ne serait pas l’idéal: on parle du fait que les élèves peuvent s’entraider par Internet ou SMS comme un avantage. En plus, on risque d’oublier de télécharger la leçon à la fin de la journée!

    Je fais un profil des élèves à chaque année et jusqu’ici je n’ai pas eu le plaisir d’avoir une classe où tout le monde a Internet à haute vitesse.

Commentez cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :