Entre les branches

Les aventures d'une enseignante francophone

Dyspraxie, dysgraphie, dysphasie, dyslexie… apprendre le clavier

le 29 mai 2012

Taper un texte à l’ordinateur au lieu d’écrire à la main peut beaucoup aider les élèves en difficulté à produire un texte plus lisible grâce à la correction d’orthographe et au fait que la calligraphie n’entre plus au jeu.  Je remarque, toutefois, que plusieurs d’entre ont autant de difficulté à taper qu’à écrire. Le processus de trouver les lettres au clavier et de choisir le bon mot dans le correcteur peut être long et ardu.  Il existe des logiciels pour aider, comme Word Q mais les logiciels ne sont pas toujours disponible et prennent une formation pour bien l’exploiter.

Le blog Dysmoi présente une liste de logiciels pour aider les élèves dyslexiques, dysgraphiques, dyspraxiques, dysphasiques (ou tout autre élève) à apprendre le clavier.

À cette liste, je voudrais ajouter (avec plusieurs réservations) l’application Android SwiftKey.  Cette application remplace le clavier par défaut de la tablette ou du téléphone intelligent Android, rendant les touches plus accessibles.  Encore mieux, ce clavier apprend le style de l’utilisateur et se rappelle des combinaisons de mots fréquents.  Ainsi, l’application prédit le prochain mot de l’utilisateur et offre trois possibilités au-dessus du clavier. Un élève ayant de la difficulté à écrire peut donc choisir la plupart de ses mots, au lieu de les taper (en faisant la correction d’orthographe en même temps!) J’ai un élève qui s’en sert pour écrire ses textes en français et produit beaucoup plus grâce à cette application.

Pourtant, j’ai fait l’essai avec deux autres élèves sans grand succès.  Pour un, son orthographe est tellement loin de la norme que Swiftkey ne réussit pas à deviner ses mot.  Pour l’autre, il trouve écrire à un écran tactile trop ardu, préférant le clavier d’ordinateur.

Je recommande quand-même cette application pour les élèves technophiles éprouvant des difficultés de langue.   Il est payant (moins de 5$) mais on peut télécharger une version mise en essai avant de déterminer s’il vaut la peine.

Quels logiciels recommandez-vous?

Publicités

One response to “Dyspraxie, dysgraphie, dysphasie, dyslexie… apprendre le clavier

Commentez cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :