Entre les branches

Les aventures d'une enseignante francophone

Moment euréka: Du un à un pour un cours plus efficace.

le 2 novembre 2013

Cette année, j’enseigne dans une classe de stratégies, un programme d’enfance en difficulté conçu pour donner aux élèves les outils nécessaires à devenir des apprenants plus autonomes.  Je connais bien les stratégies cognitives et j’ai beaucoup travaillé en inclusion mais c’est la première fois que j’enseigne à un groupe constitué uniquement d’élèves en difficulté.  En gros, ça va bien.  J’ai reçu de la bonne rétroaction des parents, du personnel et des élèves. Toutefois, j’ai toujours beaucoup à apprendre, surtout en gestion de classe.  J’ai des élèves de la 4e à la 5e année (école élémentaire).  Enseigner à un triple niveau est *toujours* un défi, même sans compter le fait que chaque élève a des besoins spéciaux particulier.

Une façon que ce défi s’est manifesté pour moi cette année était dans le cours de mathématiques.  La correction des exercices peut être compliqué dans une classe multiniveau car on doit prévoir du travail autonome pour un (ou deux) groupes pendant qu’on se concentre sur un niveau en particulier.  En plus du fait que je me faisais bombardé de questions par les deux autres niveaux, la correction des exercices elle-même prenait beaucoup trop longtemps.  Les élèves n’avaient pas souvent les mêmes erreurs et souvent leurs difficultés nécessitaient la réexplication de la notion, bouffant le temps de correction au point où je n’arrivais jamais à terminer.

Après je ne sais combien de tentatives échouées, j’ai enfin posé la question aux élèves:

– Qu’est-ce que Madame faisait l’année passée?

– Elle ne corrigeait pas.

–  …?

– On faisait une ligne à son bureau et elle mettait un crochet sur les bonnes réponses et un cercle autour des parties qu’on avait besoin de refaire.

EURÉKA!

Oui, j’aurais dû savoir mieux que d’essayer de cibler les divers problèmes après le coup.  En vérifiant les copies individuellement, je peux réexpliquer au besoin et permettre à l’élève de se corriger *pendant* l’exercice.  Chaque élève reçoit seulement le montant d’explication et de pratique nécessaire à son apprentissage et je n’ai plus besoin de gérer trois activités séparées en même temps.  En faisant attention à chaque élève individuellement, je fini par gagner du temps.  Vive la différenciation!

Publicités

Commentez cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :