Entre les branches

Les aventures d'une enseignante francophone

Bricomania

En septembre, je serai de nouveau au sein d’un conseil scolaire francophone et j’ai super hâte de commencer.  J’aurai la chance d’enseigner plusieurs cours à plus qu’un groupe et ma charge est presque entièrement dans mon domaine.

Presque…

JE NE ME PLAINS PAS!  Non, non, je suis super choyée et je ne veux absolument pas gâcher cette super belle opportunité.

Mais…

Cette super-belle-charge-la-meilleure-que-j’ai-eu-jusqu’ici contient aussi un cours à option « Bricomania ». Je, briolaphobe, dois enseigner un cours de bricolage.  Où est Bricolage pour les nuls?

Pinterest à la resousse!  Jusqu’à cette semaine je ne voyais pas grande utilité à Pinterest mais me voilà en train « d’épingler » furieusement.  Je mets en vedette mes premiers essais, photo d’inspiration à gauche.  J’ai du travail à faire…

  1.  Stylo feutre permanent sur tasse en porcelaine:

tasse1

 

Un stylo plus fin ferait mieux et j’aurais besoin d’une tasse plus large.

tasse2

Pas pire, selon moi.  tasse3

 

Euh… je ne sais pas. J’ai des bulles dans le mien.

Pour de plus amples informations, vous pouvez visiter le site original du projet des fleurs, de l’art abstrait ou de la citation.

Publicités
Poster un commentaire »

Une année mouvementée

Photo de Terre-Neuve, prise de l'espace par le Col. Chris Hadfield https://www.facebook.com/AstronautChrisHadfield

Photo de Terre-Neuve, prise de l’espace par le Col. Chris Hadfield

Me voilà de retour à Terre-Neuve-et-Labrador depuis janvier.

J’ai beaucoup apprécié travailler avec les étudiants à l’Université de l’Alberta et je suis très reconnaissante des nouveaux apprentissages que ce poste m’a accordé. Malheureusement, j’ai dû quitter mon poste après une session pour de raisons que je ne pourrai pas discuter dans ce blogue en ce moment.

En revanche, j’étais très contente de retrouver mes anciens élèves de l’intermédiaire (maintenant rendus au secondaire). Je suis maintenant enseignante de français, anglais et histoire au secondaire. Comme mon prédécesseur (une excellente enseignante très dévouée) s’est fait offrir un poste au conseil, j’ai vu l’occasion de réintégrer mon ancienne école.

Mes premiers mois étant passés en mode survie, je n’ai pas eu le temps de relancer le blogue mais mieux vaut tard que jamais.  Restez à l’écoute pour les détails sur l’intégration des TICs dans la classe (grâce à un beau projet que j’ai hérité).

À très bientôt!

Poster un commentaire »

Nouveau poste

Je suis maintenant formatrice de stratégies cognitives (cognitive strategies instructor) à l’université de l’Alberta.

Je vais continuer à travailler ce blog mais j’ai un choix à faire au sujet de la langue: changer au français pour pouvoir inclure mes nouveaux collègues et étudiants, continuer en français pour garder mon public ou créer un nouveau blog puis partager mon temps entre les deux.

Suggestions?

Poster un commentaire »

Bonnes vacances et la recherche d’emploi

Bonnes vacances!

J’espère que vous avez passé une année scolaire productive et que ce blog vous a fait réfléchir un peu sur l’enseignement et l’apprentissage. En écrivant, j’ai pu examiner mes propres pratiques et approfondir mes connaissances.  Que les vacances vous apporte beaucoup de bonheur et l’occasion de vous détendre un peu avant de préparer la nouvelle année scolaire.  Quant à moi, je n’ai plus de cours, mais je ne suis pas tout à fait en vacances.  J’ai eu l’honneur de décrocher un contrat pour rédiger le document d’appui pour le programme de francisation à mon conseil scolaire.

Mon conjoint et moi avons pris la décision difficile de déménager à Edmonton (en Alberta, où la plupart des Terre-Neuviens  se trouvent en ce moment).  Je me trouve donc à la recherche d’emploi pour la première fois depuis que j’enseigne… je croise les doigts! (En passant, si vous connaissez des débouchés en éducation ou un domaine connexe, j’en serais très reconnaissante.)

Il n’y aura pas de nouveaux articles pendant le mois de juillet, pour que je consacre mon temps au contrat et aux demandes d’emploi.  Je vous donnerai de mes nouvelles au mois d’août.

À la prochaine!

Poster un commentaire »

Les allergies à l’école

Je reviens du congé de Pâques avec une nouvelle appréciation des politiques concernant les noix à l’école.  Je viens de confirmer que mon fils a une allergie sévère aux arachides (en plus de toute une gamme d’allergies moins sévères). C’est dévastateur, se faire dire que son enfant pourrait mourrir si on ne fait pas attention de le protéger d’une substance assez répandu dans son environnement.

J’ai passé des heures à m’informer sur les pratiques de fabrication de je ne sais combien de compagnies pour savoir si leurs produits étaient dangéreux pour mon enfant. D’ailleurs, j’ai de nouvelles marques préférées que à l’épicerie.

Au moins, je me dis, ces marques existent. Il y a 20 ans, les réactions sévères aux noix n’étaient pas si répandues et, en conséquence, les produits et les politiques « sans noix » n’existaient pas comme aujourd’hui.  J’aimerais bien savoir pourquoi tant d’enfants sont affectés par cette allergie mais au moins il est rassurant de savoir que notre société accomode ces personnes de mieux en mieux.   Je n’aurai pas besoin de me battre pour lui donner un environnement sécuritaire à l’école.

Une école sans noix ne fait pas de tord aux autres élèves et pourrait sauver la vie de quelques uns.  Ça vaut la peine, selon moi.

Poster un commentaire »

Le club de théâtre de retour

Depuis son établissement en 2006, notre club de théâtre a fait beaucoup de progrès. En 2007, on a présenté une pièce en français pour la première fois de l’histoire du festival provincial. On était les chouchoux des médias!  En 2008 et en 2010, le club de théâtre a pu y participer deux fois de plus, représentant la jeunesse franco-terre-neuvienne avec fierté à chaque fois.

J’ai toujours fini pas être très fière de mon groupe mais tout ne s’est pas passé sans problème.  L’assiduité des comédiens était ma difficulté numéro un, suivi de la mémorisation des répliques.  À chaque année, je voyais la même chose.  Tout le monde participait bien au début du processus, quand j’aurais pu redistribuer les rôles si nécessaire.  Ensuite, vers la fin, il y avait toujours deux ou trois élèves qui manquaient bien trop de répétitions et n’avaient pas encore le texte mémorisé à la toute dernière minute.  J’ai dû remplacer un comédien deux fois et j’ai failli le faire une autre fois.  Ces élèves finissent par comprendre, bien trop tard, les conséquences de ne pas assez répéter.

Cette année, nous avons une équipe de quatre jeunes comédiens dévoués (deux vétérans et deux recrus) et une petite équipe technique en train de se former.   Surtout depuis la dernière production, l’environnement à l’école a changé et le club de théâtre connaît  beaucoup plus de respect de la part de la population étudiante.  Les comédiens n’ont plus peur de se faire moquer par leurs pairs pour leur participation.

Poster un commentaire »

La police et la dyslexie

Étant donnée les besoins de mes écoles, ma tâche d’enseignante de francisation inclut plusieurs éléments d’orthopédagogie pour certains élèves éprouvant des difficultés sur le plan langagier.  Ainsi, je travaille avec quelques élèves dyslexiques pour pratiquer la lecture et l’écriture en français.

C’est en travaillant Les mots, les expressions et la question de la semaine de cette semaine avec l’un d’entre eux que je me suis rendu compte que l’élève ne distinguait pas entre la définition du mot et l’exemple qui suivait. Je lui ai donc expliqué que la phrase en italique était une exemple.  Il a regardé les deux phrases de près et m’a annoncé qu’il ne voyait vraiment pas de différence entre ces caractères.

Oups! Madame avait de l’apprentissage à faire.  Je savais déjà que certaines polices de caractères facilitent la lecture pour les élèves dyslexiques mais je n’avais pas pensé au fait que les caractères italiques pouvaient poser un problème pour eu.  L’article Police de caractères utile (aide à la lecture) du blog Dysmoi m’a confirmé qu’en effet, ce genre de caractères se distingue difficilement pour eux:

« Éviter l’italique, préférer le gras, le changement de couleur ou le grossissement pour mettre en évidence. »

Compris!

D’ailleurs, je viens d’apprendre comment changer la police (que je ferai dorénavant) pour les articles destinés aux élèves.  J’aurais dû le faire depuis un certain temps. 

Vive le progrès!

@jeffjleblanc a bien noté que ma citation est était italique.  Il s’agit du format automatique des citations de mon thème WordPress.  Je l’ai changé par souci de l’inclusivité.

3 commentaires »

Peut-on laisser tomber la gestion de classe? Ma lecture hebdo

Poubelle

Voilà où j'ai déposé mes billets de récompense.

L’article de cette semaine n’est pas récent, mais je l’ai découvert cette semaine. Mrs Ripp de Blogging through the Fourth Dimension raconte son expérience en salle de classe après avoir abandonné tout système de gestion de classe. Là, je viens de trouver une âme sœur! Après avoir essayé plusieurs systèmes de discipline (pour le comportement, parler français, les devoirs, etc.), je les abandonne, petit à petit, en grande partie à cause de mon incapacité de garder les comptes.

Au fond de moi, je savais que donner des punitions et des récompenses ne marchait pas. Toute la peine que je me donnais ne récompensait que les élèves modèles et punissait les élèves en difficulté. Peu importe le système (le nom au tableau, les billets de récompense, le registre, le tableau d’honneur), ça revenait au même.

Que faire à la place? Madame Ripp nous raconte qu’elle tente de créer une ambiance de respect et de sécurité dans la classe et de varier son enseignement selon l’humeur et les besoins de ses élèves. Pour résoudre les problèmes de comportement, elle en discute avec l’élève pour déterminer la cause du problème et pour l’amener à trouver une solution. Si nécessaire, elle arrête la leçon pour faire un genre de conseil de classe. Cette approche ne règle pas tous les problèmes, mais s’avère au moins aussi efficace que les systèmes de discipline qu’elle employait auparavant.  Quant à moi, j’ai toujours trouvé que techniques ponctuelles telles que le contact oculaire, la proximité ou un mot en privé bien plus avantageuses.

Il se peut que certains systèmes fonctionnent bien pour certains enseignants mais ce n’est pas pour moi. Je suis donc ravie de découvrir une philosophie justifiant cette approche.

Lire l’article intégral (en anglais): Put Your Name on the Board – a Tale of Why I Gave Up Classroom Discipline Systems

3 commentaires »

Joyeuses vacances de Noël!

Je vous souhaite un très joyeux temps des fêtes. Que nous nous retrouvons au mois de janvier sains et saufs.

D’habitude, je profite des vacances pour faire un peu de planification, mais cette année j’ai peu prendre un petit peu d’avance et j’ai l’intention de me reposer. Je ressens le besoin de prendre une vrai pause pour me changer les idées.

Travaillerez-vous pendant les vacances?

Poster un commentaire »

La vie d’un blogue sur la francisation

Cet article est la première journée du défi Kickstart du site Edublogs, un service de blogues dans le domaine de l’éducation.

Il est un peu tôt dans la vie de ce blogue pour faire une réflexion mais je vais tenter d’en faire une pareil.  Cela pourrait me guider dans mon parcours à l’avenir. Je commence ma troisième semaine et, jusqu’ici, j’ai réussi à garder une routine de publication le lundi et le jeudi. J’ai peur de manquer de matériel à un moment donné mais il me reste une liste de sujets assez long pour me suffire au moins jusqu’à la formation avant Noël.

J’ai l’intention de faire évoluer le blogue dans le temps.  Pour le moment, je vise décrire mes conditions de travail actuelles et mes pratiques courantes. Cela me permettra d’évaluer les besoins de mes élèves et d’identifier des lacunes dans ma formation et mes ressources.  J’espère que cela pourrait également être utile aux autres professionnels de l’enseignement et qu’on pourrait échanger d’idées sur nos pratiques.

Après avoir fait le tour du contexte de mon petit coin du monde de français en milieu minoritaire, j’espère me tourner vers la recherche et les ressources disponibles. Pour ce faire, j’ai déjà commencé de stocker des liens dans mon compte Delicious. Ici aussi, j’espère que vous, les lecteurs, allez commenter et qu’on pourrait échanger là-dessus.

L’inspiration du titre Entre les branches m’est venu à l’esprit parce que je travaille souvent les expressions avec mes élèves pour rendre la langue ludique et leur donner les outils de s’exprimer.  L’expression « entre les branches » me plait beaucoup comme titre car il évoque le fait que l’information nous vient de partout.  Elle me fait penser également à un réseau, ce qui représente mon intérêt pour les TICs et le réseautage.

J’espère que vous me joindrez sur ce voyage dans le domaine des TICs et de la francisation.  Et si jamais vous commencez un blogue, laissez-moi savoir… je vous ferai de la publicité!

En passant… comme partie du défi, j’ai créé un Wordle de cet article. Cliquez sur l’image ci-dessous pour le voir.
Wordle: Entre les branches

Poster un commentaire »

%d blogueurs aiment cette page :